Astuces pour limiter les frais

#1 Choisir ses titres

Les actions des sociétés ayant une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard sont soumis à une taxe de 0,3%. Entre 2 titres ayant le même potentiel de hausse, il peut être intéressant de prendre le titre pour lequel vous n’aurez pas à payer cette taxe.

#2 Choisir son courtier

La concurrence fait rage chez les courtiers. Les tarifs sont de plus en plus compétitifs, et vous n’êtes plus obligé de payer des frais de banques classiques. A titre d’exemple, la BNP,  prélève des frais mensuels si vous avez un compte titre chez eux, même si vous n’avez aucun titre dessus.

Vérifiez les frais prélevés par votre courtier. Frais d’inactivité, droits de garde, montant  minimum, …

#3 Prendre en compte les frais

Si votre courtier propose des frais d’inactivité et que vous ne pensez pas passer plusieurs ordres par mois, changez de courtier, ou mettez en place un système de trading automatique. Actuellement je ne connais que 2 courtiers qui permettent de la faire. (IG et Prorealtime CFD).

L’inconvénient de ces 2 courtiers, est que l’on subit les frais over night dès que l’on ne clôture pas une position le jour même. Ce sont des frais qui peuvent entamer sérieusement le rendement.

Chez IG, lorsque vous voyez votre plus value latente, c’est une plus value qui ne comprend pas les frais. Mieux vaut le savoir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment ne plus stresser en bourse?

Généralement les frais sont dégressifs.

Ci dessous par exemple les tarifs 2018 d’un courtier que j’utilise.

Que vous achetiez pour 100€ ou pour 500€, vous payerez 0.99€ de frais. Mais en pourcentage, cela représente entre 1% et 0,2%. Vous devez multiplier ces frais par 2, puisque une fois que vous aurez acheté des titres, il faudra (peut-être) finir par les vendre.

Si vous achetez pour 500€ d’actions, c’est que vous espérez les vendre plus cher. Vous payerez donc 0,99€ sur l’achat et 1,90€ sur la vente.

Les frais ne doivent pas être le premier critère de choix de taille de position, mais c’est tout de même à prendre en compte. Si votre capital vous le permet, investissez de préférence avec des montants d’ordre qui soient le plus avantageux.

Calculer la taille idéale de votre position en prenant en compte les frais. Sans pour autant dépasser votre risque maximum par trade, ajuster la taille de votre position pour avoir des frais réduits en pourcentage de votre investissement. Dans la durée, ces petits gains seront mieux dans votre poche que dans celle de votre courtier.

 

REPONDEZ A CE PETIT SONDAGE ET RECEVEZ UN CADEAU

Cliquez sur ce lien et demandez votre cadeau par mail à lv@vivre-en-bourse.com. Vous recevrez en cadeau mon screener "Ma sélection Zen"
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.