Comment faire un plan de trading sur une action

Quand on veut investir en bourse, on ne peut pas avoir de certitudes, mais on peut avoir construit des techniques plus ou moins complexes qui nous donnent des probabilités de réussite.

En faisant tourner mes différents screeners, un titre a particulièrement tiré mon attention. J’ai en effet en plus des screener, des indicateurs qui s’affichent sur l’écran et qui me permettent de construire un plan de trading très précis

L’un des screeners que j’utilise, c’est un screener qui a été développé par Julien Flot. Un screener, c’est pratique, car cela permet de filtrer automatiquement les actions qui sont intéressantes à surveiller, mais ça ne fait pas tout. Ce n’est pas parce qu’un titre sort sur le screener qu’il faut rentrer en position à tout prix. C’est pour cette raison que j’ai développé des indicateurs qui m’aident à prendre la bonne décision en m’indiquant le niveau de prix auquel acheter un titre.

Tout d’abord, parce que rentrer à tout prix n’a pas de sens. On ne peut pas se permettre d’acheter un actif quel qu’en soit le prix. Il faut donc fixer un prix maximum qu’on est prêt à payer. L’objectif n’est pas de rentrer en mode FOMO (Fear of missing out) c’est à dire avec la peur de manquer l’opportunité du siècle.

Des opportunités, il y en a suffisamment souvent pour ne pas avoir besoin de s’affoler.

Il s’agit plutôt de définir un point d’entrée et un point se sortie. Le point de sortie est certainement le plus difficile à définir, mais depuis que j’applique une certaine méthode, je sais définir mon point de sortie sans chercher à viser systématiquement le sommet. Je vais vous expliquer cela dans cet article.

Définir le point d’entrée

Quand il y a une hausse des volumes, et une explosion de la volatilité, de préférence après une longue période de stagnation, les possibilités les plus probables sont soit un retracement, soit une continuation du cours.

L’un des éléments qui me manquait lorsque j’ai suivi les différentes formations de Julien Flot, Cédric Froment, ou Ben de bourse ensemble, c’est qu’il disaient soit d’acheter “un peu plus cher”, soit au prix du marché et de mettre un stop “un petit peu sous le dernier plus bas”, ou 10 centimes sur la bougie précédente. Avec la pratique, je me suis rendu compte que ces pratiques étaient soit trop imprécises (“un peu plus cher que le cours de clôture“), soit suicidaire (“au marché“), soit manquant de réalisme (“10 centimes sous le dernier plus bas”).

J’ai besoin de davantage de précision pour rentrer en position que d’acheter “un peu plus cher que le cours de clôture”. Tout d’abord, parce je ne sais pas définir la valeur d’un petit peu. et parce que j’ai remarqué qu’environ une fois sur deux, un titre retraçait, ce qui faisait qu’on était rentré au plus haut, et qu’on se retrouvait coincé avec du capital engagé pendant plusieurs semaines.

En analysant les différents cas de retracement, ou de décollage imminent, j’ai trouvé ce qui permettait de séparer en deux les cas pour lesquels on avait une forte probabilité de retracement, et les cas pour lesquels, on avait une forte probabilité de décollage imminent.

Ce sont mes fameux indicateurs Guépard et Filet qui affichent sur le graphique les niveaux de prix idéaux sur lesquels rentrer.

Mais il arrive parfois qu’un titre décolle sans faire de retracement, et en ayant un gap à l’ouverture qui aille au delà de la fourchette de prix qu’on a fixé. Il faut l’accepter, et patienter qu’un nouveau signal se déclenche, ou avoir dans certains cas, une stratégie complémentaire pour rentrer sur le titre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Ma sélection zen plus zen que jamais

Exemple d’un plan de trading multiple

Le titre du graphique ci dessous m’intéresse pour plusieurs raisons:

Il est sorti sur plusieurs screeners, celui de Julien Flot, et plusieurs de mes screeners pour plusieurs raisons.

Il est donc possible d’avoir plusieurs stratégies sur ce titre:

Commençons par définir le risque:

S’agissant d’un titre qui est côté à moins de 10€, je préfère éviter de mettre un stop “physique”. Cela signifie que l’investissement pour ce titre doit être fait sur la base de la possible perte totale du capital investi sur le titre. Cela ne signifie pas que je refuse de couper ma position si elle devient perdante, mais que je préfère éviter de laisser un stop qui sera touché pour quelques centimes, et prendre la décision de couper la position si le scénario n’est plus bon.

Le graphique affiche plusieurs signaux. L’indicateur Filet donne un niveau de retracement auquel le titre peut être acheté.

Le texte qui apparaît au dessus de l’indicateur donne le nombre de titres à acheter par rapport à mon capital et le niveau de risque que j’ai paramétré. Encore une fois, il s’agit d’un titre à un prix faible qui justifie pour moi un faible investissement.

Un autre point lorsque l’on rentre en position, c’est d’ailleur de ne pas chercher à faire tapis. On peut rentrer en plusieurs fois sur un titre.

Mon autre indicateur LBA Superopportunités indique un signal de retournement probable. Ce signal donne généralement des points d’entrée pour des titre long à très long terme, mais on peut également compléter avec une autre strétégie pour rentrer sur le titre.

Cette stratégie consiste à attendre une seconde vague d’impulsion. Cette seconde vague d’impulsion ne devrait avoir lieu que si le prix dépasse un certain niveau de prix, que j’ai matérialisé par le petit rectangle jaune en bas du graphique.

Pour l’obtenir, j’ai tout simplement appliqué le nombre d’or au plus bas. Il suffit de multiplier le plus bas par 1,61. Et pour obtenir un premier objectif, on applique à nouveau le nombre d’or sur le prix d’entrée. On a donc un objectif de 61% à partir du nouveau point d’entrée défini.

Comme au moment du signal donné par l’indicateur filet , on attend un retracement, on va éventuellement pouvoir profiter d’une bonne partie de la première impulsion, et de la totalité de la seconde. On peut donc obtenir avec de telles stratégies des performances à 2 ou 3 chiffres en quelques semaines.

Si on regarde le graphique du titre Iliad par exemple, on avait aussi une magnifique opportunité d’achat avec une performance très sympa, et une hausse qui n’est probablement pas terminée avec un objectif vers les 210€.

Le prix psychologique des 200€ risquant de former une résistance, la cible des 61% n’est pas forcément à respecter strictement. Mais pourquoi pas couper une partie de sa position légèrement sous les 200, et tenter de laisser courir l’autre moité.

Accédez vous aussi à la méthode que j'utilise au quotidien

Vous êtes 64% à souhaiter développer une nouvelle source de revenus.

52% à vouloir devenir libre financièrement

28% à vouloir vous constituer un capital pour préparer votre retraite.

Vous en avez marre de voir vos gains effacés par les pertes? Vous avez perdu beaucoup en bourse?

Vous ne savez pas détecter les actions qui vont monter, ni si c'est le moment d'acheter ou de vendre?

Peut-être avez vous peur de vous lancer? Vous êtes hésitant?

Alors essayez mon outil d'aide à la décision dont l'objectif est de vous simplifier la vie au maximum.

Vous voulez en savoir plus?

Cliquez ici pour accéder à ma méthode de swing trading complète

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.