Le meilleur stop loss du monde

Quand définir le stop?

Avant d’acheter une action, il faut définir immédiatement le prix en dessous duquel vous êtes prêt à la vendre. Oui, je dis bien en dessous. Si vous voulez gagner en bourse, vous devez avant tout accepter qu’une perte soit possible. Le montant de cette perte éventuelle sera un des éléments principaux pour déterminer le nombre d’actions que vous allez acheter.

Pour faire simple, imaginons que vous souhaitiez acheter une action d’un valeur de 20€. Votre capital étant de 5.000€, vous ne souhaitez pas risquer plus de 50€.

Le dernier plus bas est à 19€. Si vous achetez l’action à 20€, et que vous placez un stop à 19€, vous risquez 1€ par action. Si vous en achetez 50, votre investissement sera donc de 1.000€ pour un risque de 50€.

Si vous achetez cette action à 21€, votre stop étant placé à 19€, vous risquez 2€ par action . Si vous en achetez 25 votre investissement sera donc de 525€ pour un risque de 50€.

1ère méthode : le stop loss du dernier plus bas:

La première méthode consiste à regarder le dernier plus bas précédent l’achat, puis dès qu’un nouveau plus bas devient plus haut que le précédent, on modifie le stop en le remontant.

 

Voici une illustration sur Air france. Les petit segments rouges horizontaux représentent le niveau du stop loss. Les ellipses représentent les zones dans lesquelles la vente s’exécute

Méthode simple pour placer un stop

Un autre exemple sur Avanquest

comment placer un stop loss

Comment optimiser son stop loss?

Lorsqu’une action monte “raisonnablement” cette technique simple de remontée du stop est relativement efficace. En revanche pour une action qui monte de avec un pourcentage à 2 chiffres chaque jour, il faut s’attendre à retour de baton aussi rapide que la hausse. Le dernier plus bas n’est donc dans ce cas pas forcément la meilleure méthode.

Dans l’exemple ci dessous, le rectangle jaune montre l’écart entre le stop loss optimisé et le stop loss classique sur le titre budget télécom. Je n’appliquai alors à cette date pas encore cette technique, mais je remontai le stop au plus bas du cours précédent. Ce qui m’a permis de sortir à 6,50€ au lieu de 4,86€.

J’ai découvert depuis une autre technique qui m’aurait permis de placer mon stop à 7,25€. J’ai testé cette technique sur de nombreuses actions, et j’avoue que c’est aussi simple qu’efficace. Cette technique se base sur un nombre en or, qui est intégré dans l’outil prorealtime. Pour en savoir plus sur ce nombre en or, je vous invite à aller lire cet article. C’est assez épatant.

placer un stop loss

 

Les conditions d’un stop loss

Pour moi, le stop loss est un élément indispensable. Mais il nécessite 2 pré-requis importants. Les volumes  et le carnet d’ordre doivent être suffisamment importants pour votre ordre de vente ne se retrouve pas bradé.

Si vous choisissez de trader une action dont les volumes sont faibles (Le nombre d’actions que vous achetez ne doit pas dépasser 5% des volumes moyens d’une journée) ou pour laquelle l’écart entre le premier ordre d’achat et le premier ordre de vente est élevé, vous avez 2 possibilités:

La 1ère, c’est de trader un autre titre.

La seconde, c’est de placer un ordre à plage de déclenchement plutôt qu’un ordre à seuil.

Cette possibilité n’est par contre pas disponible chez tous les brokers.

C’est possible chez Binck et chez Bourse direct, mais pas chez Degiro par exemple.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cet article vous a plu?

Pour aller plus loin, je vous propose de télécharger gratuitement ce livre. 

Il vous suffit pour celà de m'indiquer votre e-mail afin que je puisse vous l'envoyer.

 

illustration

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recevez gratuitement ce livre d'experts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *