Les 3 méthodes qui m’ont permis d’être enfin rentable en bourse #1

Etre rentable en bourse prend du temps. Beaucoup de temps si on ne s’y prend pas de la bonne manière. Et pourtant il suffit de ne pas chercher à réinventer la roue.

Première méthode pour gagner en bourse: Constituer un portefeuille long terme

. Quand on débute en bourse, on est souvent impatient, et l’on se dit que c’est simple de gagner rapidement en bourse. On n’a pas forcément envie de placer son argent pendant des années. On a tendance à vouloir des gains immédiats. On va paniquer à la moindre baisse, ou au contraire s’emballer à la moindre hausse.

Comment faire pour ne pas paniquer quand on a un crack boursier comme il y a eu en 2000 et 2008. Comment ne pas stresser si on est placé sur le marché japonais entre 1991 et 2000 (période que l’on appelle “la décennie perdue”) .

La meilleure solution pour résoudre ces craintes est de constituer un portefeuille diversifié.

Mais comment diversifier correctement?

En se basant sur le passé. Depuis toujours les marchés financiers n’ont cessé de progresser. Bien sur, il y a eu des grosses secousses (crise de 1929, de 2000, 2008 pour ne parler que des plus connues), mais en constituant un portefeuille constitué d’un tiers de matière première, d’obligations et d’action, on arrive à un portefeuille qui permet de passer ces moments difficiles sans grand dommage.

Le principe étant de rééquilibrer le portefeuille de manière à toujours avoir un tiers de chaque type d’actif. Par exemple, si vous avez un capital de 30.000€,

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Votre avis est Hyper important!

Vous placez 10.000€ en or, 10.000€ en action, 10.000€ en obligations.

A la fin de l’année, imaginons que le portefeuille ai évolué de la manière suivante:

Or, 9.000€, obligations, 11.000€ et actions 13.000€, vous allez revendre 2.000€ d’action pour renforcer votre part de matière première.

Votre eusera donc de 11.000€ pour chaque actif.

Une alternative consiste à ne pas vendre mais à renforcer les actifs en sous-performance en rajoutant du cash. L’avantage est qu’en faisant de la sorte vous n’êtes pas assujetti aux impôts, puisque vous ne faites pas de plus value.

Vous allez me demander: A quoi cela sert il de placer son argent si c’est pour ne pas faire de plus value?

Faire des plus values, certes, mais pourquoi déclarer ces plus values au fur et à mesure, et se faire prélever 30% dessus, plutot que de laisser travailler les 30% de plus value et amplifier la magie des intérets composé.

Prenons un exemple (car j’adore les exemples):

Vous avez 10.000€, qui se transforment en 11.000€

Si vous vendez, et que vous êtes taxé à 30%, vous allez payer 300€ d’impôts. La valeur de votre portefeuille sera donc de 10.700€ au lieu de 11.000€.

L’année suivante, supposons que vous fassiez encore une performance de 10%, votre portefeuille sera soit de 11.770€ soit de 12.100€

Vous pouvez simuler l’évolution d’un portefeuille de la sorte sur plusieurs années, vous vous rendrez compte que la magie des intérêts composés vous aidera à accroître votre capital de manière significative.

Sur un capital de 10.000€ placé pendant 1 an ou 2, la différence est finalement peu significative, mais sur une durée d’au moins 10 ans, ou avec un capital ou une performance plus significative, la différence est assez impressionnante.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *