Un investissement beaucoup moins intéressant qu’on ne le croit

Si je vous disais: Laissez moi gérer votre capital. Je vous prends 3% de droit d’entrée, puis 1% chaque année quel que soit les résultats, et si je fait mieux que les marchés, je vous prends 1% supplémentaire. Vous allez me dire: “Laurent, tu te f… de moi?”.

Heureusement, je ne vais pas vous demander ça ;-). Il y en a d’autres qui le font. Ce sont les fonds au sein des assurances vie.

A l’origine, la vocation de l’assurance vie, était de garantir le versement d’une certaine somme d’argent (capital ou rente) lors d’un événement lié à l’assuré (comme son décès par exemple).

Ce régime permet de faire fructifier une partie de son capital en utilisant des fonds en euro ou des unités de compte qui peuvent être investies dans des sociétés immobilières ou des ETFs (matières premières, indices, ….)

L’assurance vie possède un avantage fiscal qui sur le papier peut sembler attractif, puisque les gains sont imposés à 7,5% au bout de 8 ans. Avec les prélèvements sociaux de 17,2%, cela fait un total de 24,7%. C’est donc effectivement inférieur à la taxe sur les comptes titres. mais attendez un peu que je vous explique la suite. Il peut être plus intéressant de payer davantage d’impôts.

Les frais

Il y a trois catégorie de frais appliqués aux fonds:

Les frais d’entrée, les frais annuels, et les frais de performance.

Imaginons que vous investissiez 10.000€, et que vous ayez des frais d’entrée de 3%, et des frais annuels de 1%. Imaginons, pour simplifier les calculs, que la performance du fond couvre juste les frais.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Le money management sans effort

Au bout de 8 ans, nous aurons donc un capital de 10.000€, et nous aurons payé 1.100€ de frais. (3% de 10.000 + 8* 1% de 10.000)

En prenant un équivalent sur un compte titre, nous aurions pu avoir un équivalement avec 0,5% de frais annuel. Nous aurions donc payé 0,5% de 10.000 soit 50€ chaque année (un peut plus avec les intérêts composés), soit 400€ pour 8 ans.

On aurait donc au bout de 8 ans un capital de 10.000 + 1.100 – 400 = 10.700.

Avec l’assurance vie, vous n’auriez donc pas payé d’impôt, puisque votre capital n’a pas évolué.

Sans assurance vie, vous auriez à payer vos impôts sur la base de 700€ de plus value (à condition que vous revendiez vos titres).

Les autres frais de l’assurance vie que je trouve extra ordinaire, ce sont les frais de performance. En principe, si vous payez ces frais au sein de votre assurance vie, c’est un peu pour obtenir de la performance. Or, les fonds ne proposent aucune garantie que votre capital croisse.

Dans quel cas prendre une assurance vie

Le seul véritable avantage fiscal de l’assurance vie est l’abattement de 30.500€ ou de 152.500€ par bénéficiaire pour les sommes versées.

Si vous souhaitez léguer une part de votre capital à vos proches, c’est donc une excellente solution.

Dans le cas contraire, mieux vaut avoir sur un compte titre une sélection d’ETF judicieuse qui donnera des performances très souvent bien meilleures, et surtout à moindre frais.

REPONDEZ A CE PETIT SONDAGE ET RECEVEZ UN CADEAU

Cliquez sur ce lien et demandez votre cadeau par mail à lv@vivre-en-bourse.com. Vous recevrez en cadeau mon screener "Ma sélection Zen"
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.