Un nouveau petit thami pour réussir en bourse

Avoir un “screener” qui filtre les actions à fort potentiel, c’est bien. C’est même très bien.

Mais ce n’est qu’une toute petite partie du travail pour investir en bourse de manière durable et rentable.

Quelle que soit la stratégie adoptée pour investir en bourse, la clé de la réussite, c’est le respect des règles de money management et du plan de trading défini par avance.

Aimeriez vous que sur votre écran, pour chaque titre vous ayez les informations suivantes:

1- Savoir si le titre est intéressant ou non à acheter ou non

Même si on n’a pas de boule de cristal, la récurrence des mouvements boursiers est tellement forte, qu’il est possible de détecter ces titres. Ce sont généralement des actions qui ont une faible volatilité pendant une longue période, et qui ont tout d’un coup une augmentation brutale des volumes du du cours, et de la volatilité.

Comme tout le monde se base sur ces critères pour faire ses emplettes en bourse, tout le monde voit les volumes le cours et la volatilité augmenter, tout le monde veut monter dans le train. On assiste donc à la prophétie auto-réalisatrice, et il peut être intéressant de se positionner dessus.

2- Faut il acheter l’action au dessus ou au dessous d’un certain prix.

Ce n’est pas parce qu’un cours a une forte probabilité de hausse suite à une configuration graphique intéressante que celle-ci va se produire.

Il y a alors 2 attitudes possibles à avoir si on souhaite se positionner sur un titre dans ce genre de configuration.

1ère attitude: Attendre une baisse du cours pour se positionner à moindre coût.

Encore faut-il savoir lire définir à quel prix l’action peut retomber avant de remonter.

Cette attitude est intéressante, car elle permet soit d’augmenter la taille de position, soit de réduire son risque.

2ème attitude: Acheter le titre uniquement si celui-ci dépasse un niveau supplémentaire.

Encore faut il savoir définir jusqu’à quel prix on est prêt à acheter ce titre.

L’avantage de cette stratégie, est qu’elle permet de ne pas entrer en position si le cours ne continue pas d’évoluer. On pourra parfois être frustré de ne pas être rentré sur un titre, mais en contrepartie, on sera ravi dans bien des cas de ne pas être positionné.

Ne pas trader, c’est trader. Il vaut mieux “rater” un titre plutôt que de l’acheter à tout prix. L’objectif n’est pas de faire une collection d’actions, mais de faire un maximum d’opérations rentables.

Dans les 2 cas, le prix d’achat maximum est défini.

3- Définir le niveau de stop

Il y a des règles simples, mais tellement efficaces. Je suppose que vous avez entendu parler de la théorie de dow.

Cette théorie permet de reconnaître une tendance haussière par le fait que l’on a des plus haut de plus en plus haut et des plus bas de plus en plus haut.

Encore fait il savoir reconnaître les vrais plus bas des faux plus bas, et les vrais plus haut des faux plus haut.

Une erreur classique faite par les débutants est de remonter le stop avant qu’il y ai un nouveau plus haut. Un plus nouveau plus bas ne doit être considéré comme un nouveau plus bas qu’après qu’un nouveau plus haut n’ai été atteint.

Vous aimeriez avoir ces informations sur votre graphique?

Moi aussi. C’est pour cela que j’ai créé un indicateur qui me dessine le dernier plus bas.

4 Déterminer le nombre d’actions

Nous savons à quel cours maximum nous allons acheter l’action.

Nous savons à quel cours nous allons la vendre en cas de baisse.

Nous connaissons notre capital.

Nous pouvons donc définir 2 niveaux de risque:

Le risque par ligne: Il serait imprudent (voire stupide) de mettre tout votre capital sur une seule ligne. Même si vous avez une conviction forte.

Une ligne ne doit pas dépasser 10% de votre capital.

Votre risque ne doit pas dépasser 1% de votre capital.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Ne confondez pas trading social et trading automatique

Oui mais 1% quand on a 10.000€, est-ce la même chose que 1% quand on a 100.000€ ou 1.000.000€? En théorie oui. Mais dans la pratique, il a un aspect émotionnel à prendre en compte.

Accepter de perdre 100€ sur un capital de 10.000€ peut être plus facile que d’accepter de perdre 1.000€ sur un capital de 100.000€ ou de perdre 10.000€ sur un capital de 1.000.000€.

Commencez donc petit même avec un gros capital, et montez en puissance progressivement au fil des mois, en fonction de vos résultats.

Par exemple si vous avez 100.000€, vous pouvez commencer avec un risque de 0,1% soit 100€

Quand vous aurez atteint 10 opérations gagnantes, et que vos gains sont supérieurs à vos pertes, augmentez votre risque de 0,1 ou de 0,05%. Vous passez donc d’un risque de 100€ à 150€ ou 200€. Habituez vous à avoir des positions de plus en plus grosse, mais progressivement. Si vous constatez que c’est trop difficile émotionnellement, diminuez.

En renseignant sur une feuille excel toutes ces données, vous pouvez obtenir le nombre de titres à acheter. Avouez que ça serait plus sympa de l’avoir sur le graphique, non?

Moi aussi. C’est pour cela que j’ai créé un indicateur qui m’affiche ces informations directement sur le graphique 😉

5- Déterminer l’objectif 1 pour sécuriser le trade le plus tôt possible

Si vous ajoutez à votre prix d’achat l’écart entre votre prix d’achat et votre stop de protection , vous obtenez le prix de vente à partir duquel vous ne perdrez plus d’argent. (aux frais près et sauf en cas de gap (écart entre le cours de clôture et le cours d’ouverture sans cours intermédiaire)).

Par exemple vous achetez 10 actions à 100€ avec un stop de protection à 90€.

Si vous vendez 5 titres à 110€, vous pouvez laisser le à 90€, vous ne perdrez pas d’argent. Si vous remontez votre stop à votre prix d’achat, vous êtes quasiment assuré de gagner. Une autre stratégie peut consister à vendre 9 titres à 110€. Votre titre ne vous aura rien coûté. J’utilise ce type de stratégie pour les titres hyper volatiles. C’est une manière intéressante d’accumuler des titres gratuitement, et de les conserver avec un objectif long terme.

Mais en règle générale, je préfère

remonter mon stop au dernier plus bas dès qu’il y en a un.

Mais alors tout ça, ça prend du temps?

Pas si comme moi, vous utilisez mon petit thami qui me dit tout sur mon écran prorealtime.

Mon petit thami se compose:

D’un screener qui me sort les actions explosives

D’un indicateur qui m’informe qu’il peut être intéressant d’acheter un titre.

D’un indicateur qui m’affiche le dernier plus bas sur le graphique. Pour les courtiers par lesquels je peut passer par prorealtime, je peut remonter le stop directement sur le graphique.

Le prix d’achat limite ou la plage de déclenchement,  le stop et l’objectif.

Bref, c’est un peu comme si j’avais un coach qui me dit quoi faire pour m’éviter de laisser influencer par mes émotions. C’est pour cette raison que je l’ai appelé mon petit thami.

A titre d’exemple, voici ce que me propose mon petit thami le 09 juin 2018.

Bien évidemment, ce ne sont absolument pas des recommandations à l’achat ou à la vente. Faites vous votre propre opinion

Sous les bougies, le trait gras rouge représente le niveau de stop.

Le nombre de titres est calculé pour un risque de 150€, avec un capital maximum par ligne de 7.500€.

Mon petit thami me propose de n’acheter 32 actions que si le titre atteint 110,73€ et sans dépasser 111,51€.

Sur ce titre, mon petit thami me propose de prendre 41 titres avec un achat limite à 136,16, et un stop à 132,50.

On peut voir les 2 proposition précédentes qui étaient gagnantes. Aussi bien la proposition d’achat sur retracement que la proposition d’achat de la veille sur fouchette de prix.

REPONDEZ A CE PETIT SONDAGE ET RECEVEZ UN CADEAU

Cliquez sur ce lien et demandez votre cadeau par mail à lv@vivre-en-bourse.com. Vous recevrez en cadeau mon screener "Ma sélection Zen"
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Un nouveau petit thami pour réussir en bourse

  1. Votre approche est tres interessante et bien claire
    c’est sans aucun doute un outil precieux

    Bravo

    Jean Philippe

    1. Merci beaucoup pour votre commentaire.
      J’avoue que j’en suis très fier.
      Vous pourrez vous aussi très prochainement l’utiliser si vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.